Bannière

La coopération : un projet de société

De nos jours, l'individualisme semble revalorisé au Québec et l'inclination vers le capitalisme semble évidente. Dans cette perspective, plusieurs soutiennent que la coopération n'existe plus vraiment, voire que les caisses ne sont plus des coopératives ou que le Mouvement Desjardins cache une réalité capitaliste.

Il est expliqué ici comment les coopératives sont nées au Québec et quelles sont les règles générales qui sous-tendent le coopératisme. On fait également ressortir que la spécificité du Mouvement coopératif existe non seulement sur le plan juridique, mais aussi dans la réalité ; le Mouvement Desjardins fait d'ailleurs tout en son pouvoir pour vivre quotidiennement cette spécificité.

Ce texte met en évidence le fait que les interrogations existant sur la coopération sont souvent dues à une certaine méconnaissance du sujet. En ce sens, il faut que les valeurs du coopératisme soient enseignées et constamment rappelées, car la coopération est un projet de société. Les universités ont un grand rôle à jouer dans ce débat, car elles peuvent, de concert avec les gens du mouvement coopératif, contribuer à la connaissance par tous de ce système économique.

NOTE BIBLIOGRAPHIQUE

La coopération : un projet de société, Allocution de Monsieur Claude Béland, président du Mouvement Desjardins à la Chaire de coopération Guy-Bernier de l'Université du Québec à Montréal, le 18 octobre 1988.


logo Desjardins

signature francais logo

 logo 25ansChaire