Bannière

Un modèle économétrique des marges bénéficiaires des caisses populaires Desjardins du Québec et des banques à charte canadiennes

Le but de cet article est de proposer un modèle économétrique qui permette d'expliquer la détermination des marges bénéficiaires (revenus nets d'intérêts par 100 $ d'actif) des caisses populaires Desjardins du Québec et des banques à charte canadiennes. Il existe très peu d'articles dans les revues académiques qui abordent ce sujet. Nos recherches ont permis de dégager que ce sont surtout des facteurs institutionnels qui rendent compte de l'évolution des marges bénéficiaires des institutions de dépôt au Canada Du côté des caisses populaires Desjardins du Québec, les facteurs qui expliquent la forte érosion de leur marge bénéficiaire depuis 1983 sont le gonflement des taux d'intérêt au cours de la période d'analyse et la proportion grandissante des dépôts à terme fixe dans l'ensemble de leurs dépôts. Du côté des banques, l'assainissement du portefeuille international et la croissance marquée des prêts personnes et hypothécaires ont contribué à l'amélioration de leur marge bénéficiaire.

Télécharger la version intégrale en format PDF

NOTE BIBLIOGRAPHIQUE

Un modèle économétrique de la marge bénéficiaire des institutions de dépôt sises au Canada et au Québec, Dany Laflamme, avril 1993.


logo Desjardins

signature francais logo

 logo 25ansChaire